Pérou : nouveaux heurts à Lima, un mort parmi les manifestants

A la suite du refus des députés de donner leur feu vert à des élections anticipées, le centre de Lima a été une fois de plus le théâtre d’échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants, samedi 28 janvier, dans une crise politique qui dure depuis cinquante-deux jours.

La marche de Lima avait commencé comme une fête populaire avant de virer à l’affrontement près du Parlement entre un groupe de manifestants encagoulés et la police antiémeute, faisant un mort, a annoncé le Bureau du médiateur sur son compte Twitter, et deux blessés, dont un policier. Il s’agit du premier décès enregistré dans la capitale péruvienne dans le cadre de ces rassemblements. La répression des manifestations au Pérou a fait quarante-huit morts depuis décembre.

« Nous voulons la dignité, Dina [Boluarte, présidente par intérim] démissionne maintenant », scandaient les manifestants. Mme Boluarte dirige le Pérou depuis la destitution, le 7 décembre par le Parlement, du président élu Pedro Castillo, point de départ des manifestations dans le pays.

« Faire primer les intérêts du Pérou »

Jusqu’à présent, les décès sont survenus à Puno et d’autres régions andines du sud du pays, où vivent des populations défavorisées, qui soutenaient M. Castillo et voyaient son élection comme une revanche sur ce qu’elles considèrent comme le mépris de Lima à leur égard.

Les manifestants demandent que les élections présidentielle et législatives soient avancées à 2023, une demande formulée par la présidente par intérim et rejetée par le Parlement tôt samedi matin. Un projet de loi déposé vendredi prévoyait d’organiser des élections anticipées en décembre 2023. Pour contenir la mobilisation naissante, le Parlement avait déjà avancé le scrutin à avril 2024.

La présidente par intérim, dont le mandat court jusqu’en 2026, avait appelé à de telles élections anticipées afin de sortir le pays « du bourbier ». Elle a déploré samedi que le Parlement n’ait pas été « en mesure de convenir d’une date pour les élections générales, lors desquelles les Péruviens pourront élire librement et démocratiquement les nouvelles autorités ». « Nous demandons instamment aux députés de mettre de côté les intérêts partisans et de faire primer les intérêts du Pérou », a-t-elle ajouté sur Twitter.

Depuis l’aéroport de Lima, d’où étaient envoyés médicaments et matériel médical vers le sud du pays paralysé par des blocages routiers, Mme Boluarte avait assuré ne pas vouloir « s’accrocher au pouvoir ».

Profitez de notre offre imbattable - achetez maintenant!

Le Monde avec AFP

Discutez de vos besoins avec notre analyste

Veuillez partager vos exigences avec plus de détails afin que notre analyste puisse vérifier s'il peut résoudre votre ou vos problèmes

Lien source : Pérou : nouveaux heurts à Lima, un mort parmi les manifestants

Demander un exemple de rapport

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.