EchosMedias.ci
FLASH
La veillée en hommage à Dj Arafat programmée au 30 Août au Stade Felix Houphouët Boigny et son inhumation le lendemain au cimetière de Williamsville (officiel)
Samedi 24 août

Côte d'Ivoire/ Après le licenciement d'un journaliste, le syndicat des médias réagit.

Société, 11.07.2019 17:45, vu 201 fois
Guillaume Gbato, sg du sysnappci
Guillaume Gbato, sg du sysnappci
Guillaume Gbato, secrétaire général du Syndicat national de la presse privée de Côte d'Ivoire (Synappci), s'est prononcé ce jour sur le licenciement abusif de Franck Ettien, candidat à la présidence de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire, pour avoir refusé de retirer sa candidature.


Propos liminaires
Camarades membres du Bureau Exécutif National du Syndicat National des Professionnels de la Presse de Côte d’Ivoire (SYNAPPCI),
Chèresconsœurs et chers confrères,
Je voudrais, une fois de plus, au nom de tous les militants du SYNAPPCI, vous exprimer notre gratitude pour votre mobilisation de ce jour, qui va nous permettre de nous adresser à nos compatriotes et à la communauté internationale. Notre organisation est particulièrement sensible à cette marque de considération.
Chères sœurs et chers frères,
Nous vous avons conviés à cette conférence de presse, pour partager avec vous nos sentiments et notre position sur le 10e Congrès ordinaire de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) qui se tiendra les 20 et 21 juillet 2019.
En effet, comme il est désormais de coutume, depuis sa création en août 1999, et ce conformément à ses statuts et règlement intérieur, les organes dirigeants de notre syndicat ont engagé, depuis l’annonce du prochain congrès de l’UNJCI, le processus de choix de la liste que le syndicat devrait soutenir pour diriger notre union. Ce processus s’est achevé le vendredi 28 juin 2019 par la décision unanime du Bureau Exécutif National du SYNAPPCI, d’apporter son soutien à la liste conduite par le camarade Franck Ettien. Ce choix, fruit de plusieurs discussions formelles et informelles entre les dirigeants de notre syndicat s’explique par plusieurs raisons dont je ne retiendrai que deux ici.
Premièrement, de tous les candidats déclarés à l’époque, le camarade Franck Ettien est le seul dont le passé militant au sein du SYNAPPCI et l’engagement au service des travailleurs des médias a été clairement établi. Secrétaire Général de la section SYNAPPCI du défunt quotidien « La Matinale », le camarade Franck Ettien a été, en effet, un artisan essentiel de toutes les améliorations salariales qui se sont opérées dans cette entreprise jusqu’à sa disparition.
Deuxièmement, au terme des discussions avec l’ensemble des candidats, le programme du camarade Franck Ettien et de son équipe, nous est apparu clairement comme celui dont la mise en œuvre effective pouvait contribuer à améliorer de façon substantielle les conditions de vie et de travail des professionnels des médias de Côte d’Ivoire.
Nous en étions là, et nous attendions le début effectif de la campagne pour apporter notre soutien public et clair au camarade Franck Ettien et à sa liste, comme nous l’avons fait en 2003 et en 2005 pour le candidat Amos Béhonao, en 2008 pour le candidat Criwa Zeli, paix à son âme, en 2012, puis en 2016 pour le candidat Traoré Moussa, quand nous avons été informés par le camarade Franck Ettien des menaces dont il était l’objet de la part du gérant du journal « Le Rassemblement », où il travaillait, M. Kramo Kouassi, qui lui demandait, ni plus, ni moins, de retirer sa candidature au profit de celle de notre frère Jean Claude Coulibaly, au motif que ce dernier serait le candidat du RHDP, le parti au pouvoir.
Pour M. Kramo, le journal « Le Rassemblement » étant financé par le Ministre Amédée Kouakou, cadre du RHDP, il était inacceptable, qu’un travailleur du Rassemblement se présente contre le candidat du RHDP.
Malgré toutes les explications du camarade Franck Ettien, M. Kramo est resté dans sa logique et a décidé de licencier notre camarade, quand il est apparu que ce dernier n’entendait pas faire droit à la demande de son patron.
En ces heures sombres pour la liberté de la presse, la liberté d’association et la liberté d’expression dans notre pays, le SYNAPPCI tient à exprimer son indignation, sa tristesse et sa déception face à un acte manifestement rétrograde et antidémocratique.
Le SYNAPPCI condamne avec fermeté, les pressions inacceptables exercées sur le camarade Franck Ettien pour lui dénier le droit légitime de briguer la présidence de l’UNJCI.
Le SYNAPPCI dénonce tout aussi fermement le licenciement totalement abusif du camarade Franck Ettien, en violation flagrante du code du travail, de la convention collective annexe des professionnels des médias et de tous les engagements internationaux de notre pays.
Le SYNAPPCI exprime sa totale solidarité avec le camarade Franck Ettien et tous les membres de sa liste et les assure de son engagement à total à travailler ce que justice leur soit rendue.
Le SYNAPPCI en appelle solennellement au Président de la République, SEM Alassane Ouattara, Président du RHDP et au Premier Ministre SEM. Amadou Gon Coulibaly, Président du Directoire du RHDP, pour qu’ils se désolidarisent publiquement de M. Kramo Kouassi. Pour bien montrer à la communauté nationale et internationale que le RHDP n’a pas pour projet de piétiner les libertés constitutionnelles des ivoiriens et de ceux qui vivent avec nous dans ce beau pays.
En tout état de cause, le SYNAPPCI entend donner une suite judiciaire à cette affaire en portant plainte contre M. Kramo Kouassi et le journal « Le Rassemblement » pour licenciement abusif et violation de la liberté d’association, d’opinion et d’expression du camarade Franck Ettien.
En attendant, le SYNAPPCI compte bien saisir toutes les instances nationales et internationales de défense des travailleurs et des droits humains en général pour dénoncer la forfaiture de M. Kramo Kouassi.
Pour finir, le SYNAPPCI tient à remercier et à féliciter toutes celles et ceux qui, depuis qu’ils ont eu connaissance de cette situation ont manifesté leur soutien et leur solidarité au camarade Franck Ettien.
Je vous remercie.


Source :

Lire aussi dans Société

Côte d’ivoire-Ethiopie Côte d'Ivoire/ Cei: L'Ua se félicite
Côte d'Ivoire/ Sécurité sociale: Présidents et Administrateurs de la Cipres formés à la bonne gouvernance.
Côte d'Ivoire/Vavoua: La gestion des ordures ménagères trouble le sommeil du maire
Côte d'Ivoire/Assassinat de la secrétaire de la paroisse Sainte Cécile: Le Père Augustin Obrou raconte
Côte d'Ivoire/ Faits divers: Un bœuf sème la panique à une cérémonie de dot à Yopougon
Côte d'Ivoire/Gbémazo (sous-préfecture de Worofla): Le centre de santé équipé
Côte d'Ivoire/ Les guichets emplois jeunes lancés
Côte d'Ivoire/Une université attaquée
Côte d'Ivoire/ Développement local: La sous-préfecture d’Angonda entend prendre son envol
Côte d'Ivoire/Accès à l’information et droit des femmes: Le plaidoyer d’une Coalition d’Ong

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 70,050