EchosMedias.ci
FLASH
La veillée en hommage à Dj Arafat programmée au 30 Août au Stade Felix Houphouët Boigny et son inhumation le lendemain au cimetière de Williamsville (officiel)
Samedi 24 août

Côte d'Ivoire/Des amendes de 900 millions de Fcfa infligées à des orpailleurs clandestins

Economie, 17.06.2019 15:48, vu 172 fois
Des orpailleurs clandestins
Des orpailleurs clandestins
Des amendes pécuniaires d’une valeur totale de 900 millions de francs CFA ont été infligées à 14 orpailleurs clandestins par la justice ivoirienne, a révélé, jeudi, le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, lors d’une conférence de presse, à son cabinet d’Abidjan-Plateau. De cette manne, 700 millions de francs CFA seront reversés au Trésor public et 200 millions de francs reviennent au ministère des Mines et de la Géologie au titre des dommages et intérêts. Il s’agit des deux premières condamnations prononcées d’une part, par le tribunal de Bongouanou (le 9 mai) à l’endroit de neuf individus et d’autre part, par le tribunal de Soubré (le 22 mai) à l’endroit de cinq orpailleurs. Ces condamnations sont les premières d’une série de poursuites judiciaires en faveur de 48 orpailleurs arrêtés sur des sites illégaux, par les éléments de la Brigade de répressions aux infractions au code minier (BRICM) dans le Moronou et le Gontougo. Aussi, 21 personnes appréhendées et déférées sont encore attente de jugement. Au plan administratif, a indiqué le Ministre Kouassi, quatre opérations de répressions des orpailleurs clandestins sont en cours dans cinq régions administratives du pays à savoir le Sud-Comoé, La Mé, le Gontougo, l’Iffou et l’Indénié-Djuablin. Le bilan fait état de l’arrestation de plusieurs clandestins ainsi que la saisie de plusieurs objets. Entre autres matériels, il y a des produits miniers (or, minerais, etc), des équipements et matériels de travail (motopompes, générateurs, pelles, véhicules, etc). L’ambition du gouvernement, est de faire du secteur minier, le second pilier de la croissance économique. Pour cela, a dit le ministre, des réformes pour assainir le secteur sont engagées depuis 2012 avec le Programme national de rationalisation de l’orpaillage (PNRO) qui avait été doté d’un fonds de 2 milliards de francs CFA. Il invite donc les exploitants artisanaux, désireux de sortir de la clandestinité, à se rapprocher de ses directions régionales afin d’être instruits sur la réglementation en vigueur et bénéficier de formation dans les chantiers écoles qui seront bientôt fonctionnels à l’instar de celui de Bouaflé. Avant la mise sur pied de la BRICM, le pays comptait à la date juillet 2018, 241 sites illégaux d'orpaillage pour une population estimée à 23 400 individus.


Source : Aip

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/Taux de corruption dans le pays: La Haute autorité se défend
Côte d'Ivoire/40% des ouvrages publics construits sous Ouattara et Gbagbo ne respectent pas les cahiers de charge (Audit)
Côte d'Ivoire/ Les Impôts collectent 1193 milliards de Fcfa au 1er semestre.
CI/ Infrastructures routières: Amadou Gon annonce des travaux lourds dans le Bélier.
Détention de 46 ivoiriens en Tunisie/ Le gouvernement ivoirien proteste
Monnaie unique de la Cedeao/ L'Eco va se mettre au rythme des Etats membres
Côte d'Ivoire/ Le prix du kg va augmenter, selon Alassane Ouattara
Côte d'Ivoire/ Agoa 2019: Lire le discours de Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines
18ème Sommet de l’AGOA : Les Etats-Unis Promettent un Engagement Indéfectible envers l’Afrique
Djékanou/ Exploitation minière: Deux villages saccagent la gendarmerie

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 70,143