EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire/Chefferie cantonale dans le Gbêkê: N'Goran Koffi 2 aurait-il usurpé son titre de chef canton Faafouè-Gossan?

Société, 05.05.2019 11:05, vu 265 fois
Les chefs des tribu de Bouaké
Les chefs des tribu de Bouaké
Les tribus Akpatoufouè, Assezè, Bounguè, Goua-N'Zrou, Kolouman et Gossan du canton Faafouè-Gossan se disent indignées par ce qu'elles ont qualifié d'usurpation de titre de chef canton par un de leur fils, en l'occurrence Koffi N'Guessan Jean dit N'Goran Koffi 2. Dans une déclaration rendue public vendredi 26 avril 2019 dernier, Nanan Tanougo Samianti 2, chef du village de Nimbo, a, au nom de ses pairs, traduit leur indignation face cet acte qui met "en mal la cohésion sociale dans notre canton, voire la région de Gbêkê. Et ce malaise, les populations du canton Faafouè-Gossan le vivent depuis près de deux décennies".

Selon cette déclaration, " faisant fi des us et coutumes et aussi des valeurs traditionnelles du grand peuple Akan, il s'est autoproclamé chef du canton et ceci, en violation flagrante de la loi Nº 2014-428 du 14 juillet 2014, portant statut des Rois, Chefs de provinces, Chefs de tribus et Chefs de villages". Ainsi "compte tenu des dérives de Koffi N'Guessan Jean dit N'Goran Koffi 2, qui mettent à mal l'unité et la cohésion sociale des fils de région mais aussi avec ses voisins immédiat, nous, chefs des tribus Akpatoufouè, Assezè, Bounguè, Goua-N'Zrou, Kolouman et Gossan, canton Faafouè-Gossan, affirmons et informons les communautés nationales et la chambre des rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, que nous ne le reconnaissons pas et ne l'avons jamais reconnu comme chef de notre canton Faafouè-Gossan. Koffi N'Guessan Jean est usurpateur et à ce titre, il ne peut représenter notre canton à la chambre des rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. Tous actes et engagements pris par sa personne, n'engagent point la région Baoulé et ses ressortissants, car il n'est ni chef de village, ni propriétaire terrien encore moins chef de canton".

Par conséquent " nous tenons à informer que sous peu et après de large consultation, nous indiquerons le nom de la personne ayant droit à notre trône ", a révélé la déclaration.

Source : HD

Lire aussi dans Société

Côte d'Ivoire/Mutuelle du personnel de l’Education nationale:Plus de 2 mois après l’Ag Le camp Boko revendique toujours sa victoire
Côte d'Ivoire/Guichet unique du foncier:Le directeur expose les difficultés de la structure
Côte d'Ivoire/Contravention routière:Tout sur la destination de cette manne financière
Côte d'Ivoire/ Fermé pour travaux, l'hôpital d'Abobo à nouveau fonctionnel
Côte d'Ivoire/ Un Chu et un échangeur annoncés à Abobo
Côte d'Ivoire/ Bien-être des enfants psychomoteurs: Le Japon offre un centre à la structure Areea
Côte d'Ivoire/ Secteur éducation-formation: Les nouveaux inspecteurs mécontents
Côte d'Ivoire-Usa: 15 jeunes Ivoiriens bientôt en formation aux Etats-Unis
Burkina Faso Un chercheur transforme les déchets de mangues en biogaz
Côte d'Ivoire/ Pour la non utilisation d'une ambulane, une femme enceinte décède: Des sanctions annoncées

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,704